Mon ventre post-grossesse : vergetures et idées contradictoires

Ah, j’ai hésité à la poster cette photo! Je publie? Je ne publie pas? 
Mais qu’est ce qu’elle nous fait, la Lucile? Elle s’exhibe? 😮


Les vergetures de grossesse. Ces cicatrices qu’on aime autant qu’on déteste, parce qu’elles sont à l’origine de joies comme de complexes. La joie que bébé soit là après l’avoir tant voulu. La tristesse de voir son corps abîmé. Le bonheur de voir le sourire de son bout de chou, le pétillement dans ses yeux. La tristesse de contempler sa peau déchirée, son ventre marqué de part en part.


Tant de sentiments contradictoires. Les vergetures, ce sont ces cicatrices tabou parce qu’elles touchent à la vanité et au bonheur de la maternité. La femme VS la mère. (Pourquoi choisir d’ailleurs?) Alors que le bonheur d’être mère devrait éclipser tout le reste, non? C’est ce qu’on nous dit en tout cas.


« Alors quoi, de quoi tu te plains? Tu as réussi à avoir un enfant en pleine santé! Tu sais, beaucoup de femmes aimeraient avoir tes vergetures! Tu sais, c’est pas grave, y’a pire! Ça s’atténue après. Et puis vois le positif, c’est ton histoire qui s’inscrit dans ton corps »


Oui bien sûr. Ce n’est pas grave. J’en viens même à vouloir m’excuser de complexer, m’excuser d’être triste de voir mon ventre dans cet état. Et parallèlement je m’en veux de ne pas accorder plus de bienveillance à ce corps qui m’a donné une grossesse formidable, un accouchement facile et un allaitement idéal. 


Et dieu sait que j’en rêvais de ces cicatrices ! Oui, ça en valait la peine! Mais voilà. A voir tant de ventre post-partum sans ces traces indélébiles, je complexe du mien. Certaines femmes le vivent très bien, d’autres ont plus de mal à faire avec. Alors on invoque le fameux lâcher-prise parce qu’après tout, il y a plus grave! 


Mais j’ai tout de même envie d’en parler car si toi, là bas, tu es dans le même cas : regarde, il n’y a pas que des ventres parfaits après la grossesse! C’est juste qu’on n’en parle pas 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *